En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal UBFC UB AgroSup CNRS

UMR Agroécologie

Dijon, projet "alimentation durable 2030"

Dijon, projet "alimentation durable 2030"
Lionel Ranjard Directeur de recherche dans l'UMR Agroécologie nous présente un ambitieux référentiel territorial sur la qualité des sols.

Dans le cadre du projet « Dijon, alimentation durable 2030 » lauréat de l’appel d’offre « Territoire d’innovation » du 3eme plan d’investissement d’avenir et porté par Dijon Métropole, des scientifiques de toute la France impliqués dans les actions « sols experts » se sont réunis la semaine dernière pour finaliser le cahier des charges du plus ambitieux inventaire et référentiel de la qualité des sols jamais développé.

En effet, un tableau de bord de plus de 50 indicateurs complémentaires de la qualité physique, chimique, agronomique et biologique des sols va être déployé sur plus de 600 sites de l’aire urbaine de Dijon Métropole. Autant d’indicateurs sur autant de sites à l’échelle d’un territoire est une première mondiale !

Un tel tableau de bord d’indicateurs nécessite des compétences scientifiques et techniques très diverses et donc des experts de la faune du sol (CEFE Université Montpellier, OPVT Université Rennes), de la microbiologie du sol (INRAE Dijon, Elisol envt), de l’agronomie (AgroSup Dijon, Chambre d’agriculture de Côte d’Or, Dijon céréales), de la pédologie (Solenvie, Inselberg) des systèmes urbains (Jardin des sciences de Dijon), de la matière organique de sols (ENS CNRS Paris, CESBIO Toulouse) et tant d’autres qui se sont impliqués sur ce projet.

Sur ce territoire de plus de 3000 km2, 100 sites seront dédiés aux systèmes urbains et 500 aux systèmes péri urbains et ruraux en considérant les sols agricoles (grande culture , viticulture, maraîchage …) et les sols de prairies et de forêts. 

L’échantillonnage et l’analyse des sols se déroulera du printemps 2021 à l’automne 2022 et les premiers résultats seront obtenus dès la fin d’année 2021. 

L’objectif d’inventorier finement la qualité des sols sur ce territoire permettra de mieux évaluer et comprendre l’impact des modes d’usage des sols sur leur qualité et d’en déduire la durabilité des pratiques d’utilisation des sols. Le but ultime de ce diagnostic précis et robuste étant de faire évoluer nos pratiques de production agricole et d’aménagement urbain quand celles-ci ne sont pas vertueuses et durables pour nos sols. 

Rendez-vous en 2022 pour un premier niveau d’analyse de ce référentiel territorial, qui doit constituer un pilote pour des initiatives similaires dans d’autres territoires nationaux ou européens.